L’univers des patrons

Patrons

Déchiffrer un patron peut être un casse-tête. Pour en comprendre le fonctionnement et les symboles, voici quelques repères.

 

Choisir le bon patron

Avant de partir à la recherche d’un patron, il faut connaître ses mensurations. Demandez à quelqu’un de vous aider car essayer de vous mesurer vous-même risque de fausser les données. Notez le tour de votre buste, de votre taille et de vos hanches. Au magasin, vous pourrez regarder les tableaux de mesure dans les catalogues pour savoir dans quelle taille vous devez chercher votre patron. Après avoir choisi votre patron, vous pourrez trouver votre taille à l’endos pour connaître la quantité de tissu qu’il vous faut.

Sur l’avant de la pochette du patron sont démontrés les deux ou trois modèles qu’il est possible de faire autour du même ouvrage. Chaque modèle propose différentes variantes (manches courtes ou longues, types de col, etc.).

Devant pochette

Sur le dos de la pochette, vous aurez plus de détails sur chacun des modèles et vous verrez le dos de l’ouvrage à créer pour découvrir s’il y a par exemple une fermeture éclair ou encore des plis. Il est préférable de vous fier à la description qu’on fait de l’ouvrage pour avoir l’heure juste, car parfois les dessins et/ou photos peuvent être trompeurs.

Dos pochette patron

On indique également ce qu’il est nécessaire en mercerie pour votre modèle, comme le nombre et la taille des boutons, les agrafes, etc.

Méfiez-vous du degré de difficulté inscrit sur le patron. Même un patron étiqueté « facile » peut exiger beaucoup de travail. Si vous débutez en couture, choisissez un ouvrage qui comporte peu de coutures et avec des lignes simples. Vous risquez ainsi moins de vous décourager. Il serait dommage que vous perdiez l’envie de coudre après votre premier projet.

 

Dans la pochette

À l’intérieur de la pochette vous trouverez les pièces du patron, le glossaire, le plan de coupe qui vous montre comment placer les pièces sur votre tissu ainsi que les instructions de couture pour assembler l’ouvrage.

En passant, il est normal de n’avoir que la moitié des pièces de l’ouvrage car vous plierez votre tissu en deux sur le sens de la longueur, l’endroit à l’intérieur, et les couperez sur une double épaisseur, ce qui vous donnera l’autre moitié.

Pièce patron

Les pièces

Sur chaque pièce du patron figurent des informations importantes. Au centre de la pièce, il y a le numéro du patron, qui sert à éviter de mélanger les pièces avec celles d’un autre patron. Le nom de la pièce est inscrit (col, manche, etc.) ainsi que la lettre ou le numéro de la pièce, un repère pour connaître les pièces dont vous avez besoin pour le modèle que vous avez choisi de coudre (modèle A, B ou C). Vous y verrez également les différentes tailles dont nous n’aurez qu’à suivre les instructions. Finalement, le nombre de pièce à couper y est aussi indiqué car il faut souvent couper plus d’un exemplaire de chaque pièce du patron.

 

Les symboles

En périphérie de chaque pièce, plusieurs symboles sont à déchiffrer. La ligne épaisse extérieure, parfois accompagnée d’un symbole de ciseaux, s’appelle la ligne de coupe et indique, bien sûr, l’endroit où couper. Tout près de la ligne de coupe apparaît la ligne de couture, celle-ci faite de pointillée. Les losanges, placés sur la ligne de coupe, portent le nom de crans. Simples, doubles et parfois triples, ils servent de repères lorsque vient le temps d’assembler les pièces du patron. Des cercles, des points, des triangles servent également de repères pour faciliter la construction et les ajustements de votre ouvrage. Le symbole du rectangle avec deux flèches indique l’endroit où placer la pliure du tissu. Ainsi, lorsque vous enlèverez le patron en papier, le tissu se dépliera afin de former une pièce complète. Les lignes doubles montrent où vous pouvez couper le patron pour l’agrandir ou encore où vous pouvez le replier pour le raccourcir. La présence d’une pince est représentée par des lignes de couture en pointillés qui se rencontrent en un point. Finalement, le symbole du droit-fil est probablement le plus important. Il s’agit d’une ligne droite avec une flèche. Cette ligne doit toujours être parallèle aux bords finis du tissu afin de bien réussir votre ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *