Robe bonbon

Résultat

J’ai eu un coup de coeur à la seconde où j’ai touché cette étoffe matelassée à la vente de tissus d’Annie 50.

Malgré mon ravissement pour ses motifs graphiques vert et blanc, je devais prendre en considération leur abondance dans ma conception, si je voulais que le résultat soit à la hauteur de mes attentes. J’ai envisagé de faire seulement une jupe pour que l’assortiment avec un chandail casse cet effet. J’ai finalement trouvé une autre option, celle d’utiliser un surplus de tissu blanc cassé pour faire un plastron, qui viendrait briser la constance des motifs. J’ai ensuite dessiné plusieurs types de plastrons, de toutes les formes, jusqu’à en arriver à quelque chose qui me plaisait.

Les autres défis que je me suis lancé avec cette robe c’était de créer un col (qui monte en arrière et qui descend en pointes en avant) et de coudre des plis creux au bas de la taille, trois sur le devant et trois à l’arrière. Une façon de mettre en valeur le volume du tissu.


Croquis

Une fois le croquis terminé, j’ai commencé à dessiner le patron. Comme je commence à accumuler les patrons, je me sers parfois d’une pièce qui ressemble à ce que je veux faire pour sauver du temps. Par exemple, ici j’ai ressorti un patron de manche courte que j’ai tout simplement rallongé pour faire des manches longues.

IMG_1059

Tissu coupé

Pour le col, j’ai regardé mon croquis pour le déployer en 2d, en considérant évidemment la manière dont il serait ensuite cousu et intégré à la robe.

ColCouture du col

Résultat col

Pour les plis creux, j’ai calculé la circonférence de la taille de la jupe en ajoutant à mon tour de taille réel, la largeur de tissu nécessaire à la formation de six plis creux (trois en avant, trois en arrière). D’abord, pour être claire, un pli creux est marqué par deux lignes de pliure qui se rejoignent sur une ligne commune de placement. Il faut donc mesurer la largeur de l’intérieur du pli (le creux)+ le tissu des deux pliures x le nombre de pli. Une fois le total de la circonférence trouvé, il faut aussi planifier l’espace qu’il y aura entre chaque pli et l’espace compris entre le dernier pli et la couture de chaque côté de la robe. Pour ce faire, vous n’avez qu’à diviser la circonférence totale en deux pour obtenir la dimension du devant seulement, en soustraire ensuite le nombre de cm dédié à vos plis et répartir ce qu’il reste.

Plis creux

Quand ma mère m’a vu avec la robe sur le dos, elle a dit que j’avais l’air d’un petit bonbon. Alors voilà!

Résultat plis

Résultat manche

Résultat bas

Résultat Crédit photo: Marisa Parisella

1 Commentaire sur Robe bonbon

  1. André Lamontagne
    30 décembre 2015 at 21 h 10 min (2 années ago)

    C’est une robe qui te va super bien, félicitations !

Laisser un commentaire